Un orgasme incroyable

Tags:

Partager sur: Yahoo BuzzTwitterFacebookGoogle BookmarksGoogle Reader

Ma journée d’hier a été longue et difficile. Ce n’était donc pas étonnant que vers 22h00, alors que je regardais la télévision, je me suis mise à piquer du nez dans mon canapé. Préférant mon lit douillet à mon sofa pour passer la nuit, j’ai proposé à mon copain d’aller nous coucher.

Quelques minutes plus tard, j’étais sous ma couette, les yeux fermés et sur le point de m’endormir. Mais, c’était sans compter sur mon ami qui n’avait pas réellement compris pourquoi nous étions dans la chambre : il est immédiatement venu se coller contre moi pour frotter son sexe en érection sur mes petites fesses.
J’ai bien essayé, avec le peu d’énergie qu’il me restait, de lui faire comprendre que j’étais trop fatiguée pour faire quoi que ce soit, mais il a tellement insisté … que j’ai cédé pour avoir la paix

Ok, mais vite fait alors, et je te préviens, je ne fais rien !

Malheureusement pour moi, je dormais entièrement nue cette nuit là ! Si j’avais porté une petite nuisette ou simplement une culotte, peut-être aurait-il renoncé !
Et c’est ainsi qu’il m’a fait l’amour pendant que, couchée sur le côté, je priais pour qu’il en finisse rapidement …

Par bonheur mon vœu a été exaucé, mais une fois que Monsieur a eu fini sa petite affaire je n’avais plus envie de dormir … et pourtant il ne m’avait pas fait grand-chose !
J’étais furieuse, surtout qu’après avoir tiré son coup, mon copain s’est remis sur le dos et il s’est endormi pratiquement aussitôt !

J’enrageais, je ne vous dis pas ! J’ai essayé de me coucher normalement, mais je n’arrivais pas à dormir, alors je me suis mise sur mon côté droit … idem … je suis alors repassée sur ma gauche … pas mieux … j’ai tenté le ventre … je ne dors jamais sur le ventre !
Bref, j’ai tourné dans mon lit pendant une demi-heure avant de commencer à ressentir des sortes de démangeaisons situées dans le dos que j’ai mis sur le compte de mon énervement grandissant !

J’ai bien essayé de me gratter, mais je n’arrivais pas à me soulager ! La poisse, surtout que les démangeaisons devenaient de plus en plus intenses. Je ne voyais plus qu’une chose à faire réveiller celui qui était la cause de tout ça. Je ne me suis donc pas gênée pour lui balancer un grand coup de coude dans le bras

- Hein ! Quoi ! Que se passe t-il ?
- J’ai besoin de toi ! J’ai un truc qui me gratte dans le dos et je n’y arrive pas toute seule. Il faut que tu m’aides.

J’ai attendu qu’il soit bien réveillé pour m’asseoir dans le lit en lui tournant le dos pour qu’il puisse me gratter plus facilement.

La délivrance

A peine a-t-il posé ses doigts sur ma peau, que j’ai ressenti un immense soulagement … et je ne vous dis pas lorsqu’il a commencé à enfoncer légèrement ses ongles dans mon dos pour faire des mouvements du haut vers le bas, c’était génial … voir mieux que ça encore !
Mais après deux ou trois passage sur la zone qui me démangeait, ça a commencé à me gratter ailleurs.

Tu peux me gratter plus à droite ? … Génial … continues encore … un peu plus haut … parfait … c’est génial … plus fort … descends un peu maintenant … Ooooh ouiii … plus à droite maintenant … doucement ..

Il me grattait énergiquement tout le dos et je ne vous dis pas comment c’était bon, surtout que plus il me grattait et plus mon corps était secoué par « des mini vagues de sensations agréables ».
En osant la comparaison, je dirai que c’était aussi plaisant que de faire l’amour surtout au niveau des sensations ressenties.

Ooooh ouuiiii … c’est bon … Moins fort maintenant ! … comme ça, ouiii … Aaahhh … Hummm Aahhhh Hummmmmmm ! … Vas-y … n’arrêtes pas …

J’étais en plein dans mon petit délire et la seule chose qui m’intéressait c’était que cela continue, alors quand mon copain s’est arrêté de me gratter en me demandant

Ca te dit de passer sur le ventre ? C’est plus facile pour moi.

Ma première intention a été de l’insulter ! On ne laisse pas une femme en plan comme ça, mais dans la seconde qui a suivi, je me suis dis qu’il avait certainement raison : La position allongée allait lui offrir de nouvelles possibilités ;)

Si tu veux

Aussitôt dit, aussitôt fait : Je me suis mise sur le ventre, la tête dans le traversin pour anticiper le tsunami de plaisir que je m’attendais à recevoir dès que les ongles de mon ami allaient s’enfoncer dans ma peau … Mais il se faisait attendre et les démangeaisons revenaient. Ca me grattait si fort que j’ai fini par attraper le premier truc que j’ai eu sous la main (les draps) pour supporter l’attente en concentrant mon attention sur autre chose!

Écarte un peu les jambes pour que je vienne derrière toi

J’aurai fait tout ce qu’il voulait pour qu’il me gratte … Quelques secondes plus tard, j’étais de nouveau aux anges.

Je sentais monter en moi un énorme orgasme, c’était très étrange. Il montait très fort, vraiment très fort. J’avais conscience que je criais, gémissais voir même soupirais comme lorsque je fais l’amour et que je suis sur le point de jouir. Le moindre contact des ongles de mon ami sur ma peau était à la fois pur plaisir et frissons dans tout mon corps. Je sentais que je mouillais abondamment, mes seins étaient tout durs.

Et effectivement, comme je le sentais venir, j’ai fini par avoir un super méga orgasme ! Un truc hallucinant. Je pensais savoir ce que voulait dire grimper aux rideaux … et bien là, j’ai été propulsée au septième ciel ;)
Complètement inerte dans mon lit, j’avais l’impression de planer en redescendant tout doucement sur terre … mais c’était sans compter sur mon mec qui a choisi ce moment pour briser le silence :

… T’as vu ma puce, tu peux remercier popol (je sais c’est ridicule, mais c’est comme ça qu’il appelle son sexe) pour sa belle prestation …

En entendant ces mots, … comment dire … mon orgasme s’est consumé d’un coup, les délicieuses vagues de plaisir qui parcouraient mon corps se sont volatilisées ainsi que mes démangeaisons. J’étais redescendue sur terre instantanément.
Que c’est dur le retour sur terre, surtout lorsque je me rends compte en plus que j’avais la bite de mon copain dans mon vagin, et qu’il me faisait l’amour probablement depuis un bon moment alors que je n’avais même pas « senti » qu’il m’avait pénétré … Vous comprenez un peu ma surprise ? … J’ai eu un orgasme terrible sans que je me rende compte que mon copain me faisait l’amour !!!

Au final, il était tellement content de m’avoir fait jouir en me faisant l’amour « normalement », que je n’ai pas voulu le décevoir … le pauvre, il n’aurait pas compris, et de toute manière, comment lui expliquer ce qu’il s’est passé alors que moi-même, je ne peux pas l’expliquer ?…
En écrivant ces dernières lignes, je l’imagine se vanter de ses exploits de la nuit auprès de ses collègues ;)

Les histoires à lire aussi


4 commentaires pour “Un orgasme incroyable”

  1. Layla dit :

    Ah c’est marrant ça… Je suis fan aussi des « papouilles » dans le dos… ;-)

    En ce qui me concerne, c’est plus des caresses du bout des doigts qui me font des sensations terribles… :-)

    Je ne dis pas que ça peut me mener à l’orgasme, mais c’est très jouissif en tout cas… ;-)

    Bisous… ^^

  2. eric dit :

    eddie dit :

    Kurt dit :